Le Feng Shui et la santé : la thérapie par l'habitat 


feng shui maison

Votre habitation vous aide-t-elle à vous maintenir en bonne santé ? Ou passez-vous des heures dans des lieux qui ne vous "soutiennent" pas ?

« J’ai toujours été un peu dépressive. C’est comme ça depuis très longtemps. Et là, depuis que nous avons déménagé, c’est étonnant, je me sens en pleine forme ! j’ai l’impression de respirer, d’être plus légère. Je ne sais pas à quoi c’est dû, mais c’est super ! » disait une jeune femme de Castres Mazamet.

Elle ne connaissait pas le Feng Shui. Intuitivement, son mari et elle avaient senti que l’amélioration de son état physique et physiologique pouvait être lié à leur nouvelle habitation.

Comment un esprit occidental très cartésien pourrait-il accepter facilement l'incidence de notre lieu d’habitation sur notre santé et notre bien-être. Et pourtant… il existe entre habitat et santé un lien étonnant.

C’est pourtant une question de bon sens : une maison qui « respire » bien aidera ses habitants à bien respirer. Dans une maison qui « respire » mal, les gens auront davantage de difficultés à se maintenir en bonne santé.

Une maison équilibrée permettra l’équilibre de ses hôtes et inversement.

feng shui maison

Santé : se soigner en soignant son intérieur

En Chine, lorsque quelqu’un est malade, immédiatement après le médecin, on appelle un praticien de Feng Shui pour voir ce qui, dans l’habitation, a pu permettre la maladie.

En effet, en Asie, tout problème est particulier et, dès lors, a une réponse particulière. C’est l’analyse de ces phénomènes qui rend le Feng Shui aussi passionnant et puissant.

Fatigue, déprime, irritabilité, manque de confiance en soi, sentiment d’échec, découragement… Tout ceci peut se lire à livre ouvert en regardant votre lieu de vie ou de travail. Comme souvent dans les couples, où chacun retrouve une partie de lui chez l’autre, il y a une ressemblance entre les lieux que nous choisissons et nous-même.

Bien sûr, le Feng Shui ne guérira pas un individu atteint d’une dépression. Par contre, le choix de l’emplacement de sa chambre à coucher, l’orientation de son lit, les couleurs, les symboliques des objets dont il s’entourera, auront une incidence nette sur sa manière d’appréhender sa maladie et son évolution.

Le Feng Shui ne prétend pas guérir mais prévenir. Sa force : soigner l’extérieur afin de renforcer l’intérieur.

En soignant notre maison ou notre bureau tout en tenant compte de nous-même en tant que personne, le Feng Shui crée un mouvement qui fonctionnera dans tous les sens : d’abord sur les locaux, et, par cet intermédiaire des locaux, sur la personne elle-même.

Retour

Nous sommes censés vivre plus longtemps, autant que ce soit bien !